Burkina Faso: Travaux HIMO - Plus de 1000 personnes dont des PDI recrutés dans plusieurs communes du pays

Le Secrétariat Permanent des Travaux Routiers à Haute Intensité de Main d'oeuvre (SP-THRIMO) a lancé une initiative pour mettre en oeuvre des mesures sociales gouvernementales dans cinq régions du Burkina Faso. Cette initiative, qui a débuté en février 2024, a permis de recruter plus de 1000 personnes, dont des personnes déplacées internes (PDI), dans les communes urbaines de Kaya, Fada, et Tenkodogo.

Selon, la Direction de communication du ministère en charge des Infrastructures, « depuis Février 2024, six cent brigadiers dont des personnes déplacées internes envahissent chaque jour les communes urbaines de Fada, Tenkodogo et Kaya ».L'objectif de ces travaux est entre autres de fournir des emplois aux personnes déscolarisées et non scolarisées, particulièrement les jeunes et les femmes âgés de 18 à 45 ans. En plus de générer des revenus pour ces populations vulnérables, les travaux visent à améliorer le cadre de vie des habitants des communes concernées grâce à des activités telles que le débroussaillage manuel et le curage des caniveaux.

Les présidents des délégations spéciales de Fada, Tenkodogo, et Kaya ont exprimé leur gratitude envers le ministère des infrastructures. Sami Bérenger Pooda, président de la délégation spéciale de Tenkodogo, a souligné que la commune avait initialement prévu un budget de 6 millions de FCFA pour l'assainissement, mais cette somme s'est révélée insuffisante et il était difficile de trouver un prestataire. Les travaux HIMO sont donc perçus comme une bouffée d'oxygène, améliorant le cadre de vie et contribuant à limiter la propagation de maladies telles que la dengue et les inondations.

%

Albert Bassole, directeur technique du SP-TRHIMO, a précisé que les brigadiers recrutés ont été vaccinés contre la méningite, la fièvre typhoïde et le tétanos pour assurer leur protection. Ils bénéficient également d'une assurance et font une épargne volontaire de 42 000 FCFA qui leur sera reversée à la fin de leur contrat, à raison de 7 000 FCFA par mois sur une période de six mois.

Les brigadiers de Kaya, Tenkodogo, et Fada ont également exprimé leur gratitude envers le SP-TRHIMO pour cette opportunité. Inoussa Samuel Dadjori , Julbert Sambo Sawadogo et Talato Sawadogo, tous déplacés internes, ont salué cette initiative gouvernementale qui leur permet de subvenir à leurs besoins après avoir dû abandonner leurs villages. Ils espèrent que ces travaux seront prolongés après cette première phase.

Les travaux à haute intensité de main d'oeuvre au titre du budget de 2023 concernent également les communes de Dédougou et Ouahigouya, en plus de celles visitées par le directeur technique. Cette initiative est une preuve concrète de l'engagement du gouvernement à améliorer les conditions de vie et offrir des opportunités d'emploi aux populations les plus vulnérables du Burkina Faso.

 

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.