Angola: La promotion de l'agriculture familiale évaluée à 700 millions de dollars

Luanda — La mise en oeuvre de quatre projets structurants encadrés dans la promotion de l'agriculture familiale, en cours en Angola, depuis 2020, est évaluée à 700 millions de dollars (1 dollar vaut 852 kwanzas), une initiative financée par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) et par le Gouvernement angolais.

Il s'agit des projets MOSAP 3, SREP, SAMAP et Chaîne de Valeur de Cabinda, qui ont déjà permis l'installation de huit mille Champs écoles de l'Agriculteur (ECA, sigle en portugais), intégrés par 53 mille familles, couvrant plus de trois millions d'agriculteurs dans les 18 provinces du pays, selon le directeur général de l'IDA, Felismino da Costa.

S'adressant à la presse, en marge du lancement du Manuel des champs-écoles de l'Agriculteur, il a indiqué que ces projets ont impliqué environ 35 mille familles paysannes, permettant d'augmenter les niveaux de production de 300 à mille tonnes par hectare.

Selon le directeur, la principale valence du champ-école est liée aux méthodes, techniques et connaissances scientifiques transmises aux familles, grâce à l'expérience acquise dans le domaine de la culture locale.

Les Champs-écoles de l'Agriculteur favorisent le système d'alphabétisation à l'intérieur des provinces, car ils motivent de plus en plus les habitants à adhérer aux cours, dans l'intention d'améliorer les méthodes et techniques agricoles, a-t-il ajouté.

%

A l'occasion, le coordinateur du projet Chaîne de Valeur du Cabinda, José Fernandes, a appelé à la décentralisation des champs-écoles de l'Agriculteur qui sont actuellement concentrés dans le sud du pays, afin de surmonter la barrière des 13 provinces et s'étendre à travers les 18 provinces de l'Angola.

Il a par la suite informé que dans la province de Cabinda, le modèle et les techniques de l'ECA sont en train d'être introduits dans l'élevage.

Le coordinateur du MOSAP 3, Francisco Gomes, a pointé comme principal défi dans la mise en oeuvre du Champ-école de l'Agriculteur, la protection du peuple Khoisan, dans la province de Cuando Cubango.

Par ailleurs, le représentant du projet SREP, Guilherme Chipango, a confié que son organisation compte 73 formateurs seniors.

Ces projets, supervisés par le Ministère de l'Agriculture et des Forêts, sont gérés par l'Institut de Développement Agraire (IDA).

En ce qui concerne le lancement du Manuel des champs-écoles de l'Agriculteur, l'auteur Mammadou Diallo a estimé que cet ouvrage ouvre une nouvelle voie pour la vulgarisation rurale, car il couvre tous les sujets liés au développement agraire.

L'ouvrage, intitulé « Manuel de champ-école de l'Agriculteurs», comprend 200 pages et cinq chapitres, et est cofinancé par la Banque Africaine de Développement et le Ministère de l'Agriculture et des Forêts.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.