Angola: Le pays enregistre plus de deux mille cas de travail des enfants

Luanda — Deux mille quatre cent quatre-vingt-quatre (2 484) cas de travail des enfants ont été enregistrés par l'Institut National de l'Enfance (INAC, sigle en portugais), entre janvier et juin de cette année, a rapporté mercredi, à Luanda, sa directrice générale adjointe, Elisa Gourgel.

Les cas enregistrés concernent 1.550 garçons et 934 filles qui, à la connaissance de leurs parents et tuteurs, ont abandonné l'école pour se consacrer au travail, afin d'aider leurs parents.

Elisa Gourgel parlait à l'ANGOP à propos de la Journée mondiale contre le travail des enfants (12 juin), une date fixée par l'Organisation Internationale du Travail (OIT) en 2002, dans le but de réfléchir et de sensibiliser sur ce type de travail qui constitue une violation des droits de l'enfant.

Selon la directrice adjointe l'INAC, le Gouvernement angolais a adopté un ensemble de réglementations visant à engager la responsabilité pénale des parents et tuteurs qui soumettent leurs enfants au travail infantile et d'exploitation.

La responsable a appelé la société angolaise à aider à mettre fin à cette pratique, qui constitue un crime, en dénonçant les cas.

En 2023, l'INAC a enregistré 4 320 cas d'exploitation d'enfants.

À ce sujet, le coordinateur du Secrétariat du Plan d'action national pour l'éradication du travail des enfants, Alberto Francisco, a déclaré que ces dernières années, il y avait une forte culture de dénonce des cas de violations des droits, en utilisant la ligne SOS - Enfants (numéro 115).

%

Il a révélé qu'en 2023, plus d'un millier d'appels de personnes signalant des cas de travail des enfants ont été enregistrés via la ligne SOS - Enfants.

Les plaintes, a-t-il dit, résultent de campagnes de sensibilisation menées par les ministères de l'Administration Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale, de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme, l'Institut National de l'Enfance et les partenaires sociaux.

Selon le responsable, des facteurs économiques et culturels tendent à influencer négativement cette pratique.

La journée du 12 juin se déroule sous le thème « Transformer nos engagements en actions : mettons fin au travail des enfants ».

Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), environ 160 millions d'enfants sont astreints au travail des enfants.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.