Sénégal: Célébration de la tabaski - Le ministre des transports donne instruction aux acteurs de revoir les tarifs à la baisse

Le ministre des transports a donné ordre aux responsables des transporteurs de revoir leurs tarifs à la baisse. El Malick Ndiaye effectuait ce jeudi 13 juin une visite à la gare routière des Baux maraîchers de Pikine. Cette visite à 72 heures de la célébration de l'Aid el kébir communément appelé tabaski, s'inscrit dans le cadre d'échanges et de partages avec les acteurs du transport. Cette décision du ministre des transport intervient à une période de fête où à chaque fois avec la forte affluence, les citoyens subissent des augmentations de manière considérable et irrégulière sur les tarifs par certains transporteurs.

« Nous sommes venus aujourd'hui au gare des beaux maraichers pour nous enquérir de la situation mais aussi pour échanger avec les acteurs. Nous savons tous qu'actuellement il y a une forte affluence car beaucoup de citoyens quittent Dakar pour rejoindre leurs localités pour fêter la tabaski en famille. Et comme vous le savez en cette période de fête religieuse, nous notons une augmentation considérable et irrégulière des tarifs. Et pour nous, ça ne participe pas à l'esprit de notre pays qui l'esprit de solidarité, de clémence », a constaté pour le regretter Malick NDIAYE, Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et aériens.

De ce fait, souligne El Malick Ndiaye, « C'était nécessaire pour nous de venir rencontrer les acteurs, échangé avec eux. D'abord les demander de revoir à la baisse, appliquer les tarifs habituels pour permettre aux citoyens de rejoindre leurs terroirs sans problèmes. »

%

Le ministre a précisé par ailleurs que malgré tout, cette pratique n'est pas généralisée au sein de la gare. Il en veut pour exemple, certains « transporteurs qui ont décidé en toute responsabilité de ne pas augmenter un seul franc de plus en tout cas sur les tarifs. » Ce qui justifie selon lui « Qu'il y a aucune raison pour les autres, de procéder à une augmentation considérable, parfois du simple au double. Et pour nous, c'est irrégulière. »

A ce propos, « Nous nous sommes concertés avec le président des transporteurs et le président des chauffeurs, qui nous ont promis de discuter avec les autres pour participer à l'effort de guerre pour baisser encore les tarifs et revenir aux tarifs normaux », a-t-il relevé.

Par ailleurs, pour régler ce problème de façon durable, annonce M. Ndiaye « Nous allons combattre le système de maraudage qui existe dehors parce que beaucoup de chauffeurs dès qu'on leur demande d'appliquer les tarifs homologués, ils se permettent de laisser ici les clients pour sortir prendre des clients dehors. »

Dans cette croisade annoncée avec ce système de maraudage, « Nous allons nous concerter avec nos collègues ministre de l'intérieur, ministre des forces armées pour combattre farouchement les gares sauvages qui existent partout dans Dakar, afin de ramener tout le monde à la normale », a-t-il indiqué.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.