Ile Maurice: Il tue son frère à cause d'un téléphone

Ravi Busgeeth, un habitant de Plaine-des-Papayes, a tué son frère Visham mercredi soir. Il accusait ce dernier d'avoir volé son téléphone en février et avait même porté plainte pour ce vol. Ce soir-là, une énième dispute a éclaté entre les deux frères alors qu'ils étaient tous deux sous l'influence de l'alcool. Ravi, le plus jeune a frappé son frère avec une brique. Ne le voyant pas réagir, il a placé le corps sous un vieux matelas avant d'y mettre le feu. Il s'est ensuite enfui en criant : «Mo frer inn mor.»

C'était une scène d'horreur au domicile des Busgeeth dans la nuit de mercredi. Les deux frères, qui ont perdu leurs parents depuis des années, se querellaient souvent au point d'en venir aux mains. Ils habitaient la maison familiale après que leurs deux soeurs se sont mariées, l'une vivant à l'étranger. Et ce mercredi soir, la énième bagarre n'a pas inquiété les habitants de la ruelle, car c'était devenu une habitude pour les deux frères. Ravi, employé comme surveillant au collège Cosmopolitan, reprochait à son aîné Visham, un maçon de 40 ans, d'avoir volé son téléphone depuis février. «Lager inn koumanse akoz telefonn. Gran-la abitie kokin kitsoz dan lakaz al vande. Sa de-la tou letan zot lager, zot fer vilin. Dimounn ti aret frekant zot telma zot ti move», confie un proche.

Pendant la bagarre, Ravi a pris une brique et a frappé son frère à la tête. Ce dernier s'est aussitôt écroulé au sol et ne respirait plus. Ne sachant quoi faire, il a pris un vieux matelas qu'il a placé sur la victime, avant de verser de l'essence et de mettre le feu. «Linn sorti, linn koumans kriye ki li krwar so frer inn mor. Apre linn sauve. Vwazin inn trouv drol, inn al gete ek inn trouv lekor pe brile», relate un habitant. La police de Plaine-des-Papayes a été alertée et plusieurs unités, telles que le Scene of Crime Office, la Field Intelligence Office du Nord et la Criminal Investigation Division (CID), ont été mobilisées dans la soirée. Le corps calciné de la victime a été transporté à la morgue de l'hôpital sir Seewoosagur Ramgoolam National, Pamplemousses. Le décès de Visham Busgeeth a été attribué à un shock due to extensive burns.

%

Peu après, la CID de Pamplemousses a pu mettre la main sur Ravi Busgeeth. Lors de son interrogatoire, il a avoué le crime et a expliqué qu'il soupçonnait son frère d'avoir volé son téléphone. Il a été placé en détention et a comparu en cour de Pamplemousses hier matin sous une charge de meurtre. La police a objecté à sa remise en liberté.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.