Angola: La division de Luanda donnera naissance à une région côtière

Cuito — La province de Luanda pourrait être divisée en une région côtière, à l'exception de Cacuaco, et une autre qui comprendrait les municipalités d'Icolo e Bengo, Cacuaco, Viana et une partie de Quissama.

L'information a été fournie par le ministre de l'Administration territoriale (MAT), Dionísio da Fonseca, à l'issue de la cérémonie d'ouverture officielle des deuxièmes journées parlementaires du MPLA, qui se déroulent dans la ville de Cuito, dans la province de Bié, jusqu'à vendredi.

La proposition de diviser Luanda en deux provinces émane du Bureau politique du MPLA, qui a recommandé à son groupe parlementaire de la proposer à l'Assemblée nationale, à la lumière des discussions sur la réorganisation politique et administrative du pays.

Selon le ministre, il ne s'agit que d'une proposition, qui devra maintenant être discutée avec la société et au Parlement, en fonction du calendrier de l'Assemblée nationale pour les discussions spécialisées.

"Même le nom de la province et son siège seront discutés avec la société, pour essayer de parvenir à un consensus, afin que la proposition reflète naturellement les souhaits de la population de Luanda", a-t-il souligné.

Selon le ministre, son portefeuille commencera à effectuer un travail technique "sur le terrain" pour définir clairement les limites de chacune des provinces, y compris les municipalités qui devraient faire partie de l'une ou l'autre, ainsi que l'élaboration de cartes et la définition de points géographiques.

%

En février dernier, les députés ont approuvé le projet de loi sur la division politico-administrative (DPA) en général.

Cette loi prévoit la création de deux nouvelles unités territoriales au niveau provincial, qui résulteront de la division de la province de Moxico (il y en aura désormais deux: Moxico et Cassai-Zambèze) et de Cuando Cubango (il y en aura désormais deux : les provinces de Cuando et de Cubango).

Avec la nouvelle division politico-administrative, l'Angola comptera désormais 20 provinces, 325 municipalités et 375 communes.

Les deuxièmes journées parlementaires de Bié, ouvertes par la vice-présidente du MPLA, Luísa Damião, ont été marquées par un atelier animé par le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Adão de Almeida, et du juriste Carlos Feijó, qui ont parlé respectivement de la nouvelle division politico-administrative et des élections locales.

L'événement se déroule sous le thème "MPLA-Servir le Peuple et Faire croître l'Angola" et vise à faire connaître l'agenda politique du MPLA-2024, à former les députés sur les questions brûlantes de la vie politique nationale, ainsi qu'à établir des contacts avec les institutions, les personnalités de la société civile et les citoyens.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.