Ile Maurice: L'actualité sous la loupe

L'émission Décryptage sur le plateau de l'express, avec Nad Sivaramen, directeur des publications (DP) de La Sentinelle, Subash Gobine, analyste politique et vétéran de la presse, et le journaliste Stewelderson Casimir, a changé de format.

Désormais, plusieurs sujets de l'actualité sont décortiqués. Ainsi, hier, la discussion s'est portée sur la mobilisation des fonctionnaires dimanche pour la célébration de la Journée internationale avec Pravind Jugnauth comme invité d'honneur.

Nad Sivaramen a soutenu que les fonctionnaires, dont le week-end est sacré, ont vu leurs habitudes bouleversées. Le Premier ministre n'a fait aucune grande annonce et les fonctionnaires paraissaient déçus, leur position pouvant être perçue comme une indication du prochain gouvernement. Pour Subash Gobine, l'événement n'a été qu'une récupération politique et il s'attendait à plus de monde. Selon Nad Sivaramen, une des raisons pouvant expliquer l'absence d'annonce est que Pravind Jugnauth n'a pas finalisé la date du scrutin et qu'il veut que toute annonce soit fraîche dans la tête des fonctionnaires lorsqu'ils iront voter.

Abordant la statue de sir Anerood Jugnauth (SAJ) au Caudan, Nad Sivaramen a dit respecter l'oeuvre de l'artiste et s'est dit mal à l'aise de commenter la ressemblance ou pas avec le tribun. Pour Subash Gobine, cet événement a été une autre stratégie du Mouvement socialiste militant (MSM) pour rassembler des personnes, qui sont plus pro-SAJ que pro-Pravind. Nad Sivaramen s'est dit choqué que ni Bérenger ni Ramgoolam n'ont été invités au dévoilement de la statue qui n'était pas un «mariage familial», mais une «fonction» en mémoire d'un ancien PM/président, dont la statue a coûté Rs 13 millions aux contribuables.

%

Nad Sivaramen a ensuite évoqué le décès de l'ancien ministre Siddick Chady, qui était dans l'«inner circle» de Navin Ramgoolam en 1995, et sa dernière interview avec Nawaz Noorbux sur Radio Plus à sa sortie de prison. Le défunt aurait eu beaucoup à dire sur les réalités de la prison - téléphones portables, drogue, cigarettes, protégés, gangs ou rapport gardiensdétenus, mais malheureusement, les journalistes n'ont pas pu assurer le suivi nécessaire.

Le dernier sujet a été la difficulté de l'opposition à répartir les tickets pour les élections. Pour Subash Gobine, l'opposition perd du temps et Pravind Jugnauth pourrait en profiter. Il a ajouté que comme il l'avait prédit, le PMSD pourrait «mor dan lebra» du MSM. Nad Sivaramen a rappelé qu'en cas de dissolution du Parlement, le scrutin s'ensuivrait dans un mois et que certains pourraient «bat dan abriti» avec le redécoupage électoral.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.