Afrique: Diplomatie parlementaire - Le Congo et le Togo entendent créer un cadre de collaboration

Sévon-Tepé Kodjo Adédzé répondant aux questions de la presse en présence d'Isidore Mvouba /Sylvestre Nkouka

Reçu en audience le 6 juillet par son homologue congolais, Isidore Mvouba, le président de l'Assemblée nationale du Togo, Sévon-Tepé Kodjo Adédzé, a souligné la nécessité de créer un cadre de collaboration entre les deux institutions.

Sévon-Tepé Kodjo Adédzé a représenté le president togolais, Faure Gnassingbé, à la première Conférence internationale sur l'afforestation et le reboisement, que la République du Congo a abritée du 2 au 5 juillet à Kintélé, dans la banlieue Nord de Brazzaville. Saluant la qualité des relations historiques qui existent entre les deux pays ainsi qu'entre les deux chefs d'Etat, le président de l'Assemblée nationale togolaise a témoigné toute sa reconnaissance au président de la République du Congo, Denis Sassou N'Guesso, et au peuple congolais qui a réservé à sa délégation un accueil fraternel authentiquement africain.

« Je voudrai insister sur la nécessité pour nous Africains d'apprendre à développer les relations Sud-Sud. Le Parlement en République du Congo est un exemple, nous avons échangé sur cette nécessité de créer un cadre de collaboration entre nos deux Parlements. Je crois que cela a été accepté par la partie congolaise. Très prochainement, ce cadre d'échange sera formalisé, j'espère que cela nous permettra d'aborder des questions d'intérêt commun pour que nous puissions être beaucoup plus proches de nos populations », a expliqué Sévon-Tepé Kodjo Adédzé à la presse.

Les deux personnalités ont également parlé de la gouvernance en Afrique qui reste un sujet perceptible à parfaire. « Il y a déjà le chemin qui est accompli, au niveau des Parlements, nous disons qu'il faut créer des synergies entre l'exécutif et les partenaires que nous sommes pour adresser au mieux les doléances de nos populations. C'est pour ces dernières que nous sommes-là, une gouvernance qui ne donne pas satisfaction aux populations n'en est pas une. Donc, nous devons renforcer le dispositif institutionnel pour mieux adresser davantage ces préoccupations », a-t-il conclu.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.