Ping "contacté par des militaires pour organiser un coup d'Etat au Gabon"

Des gabonais de Paris s'efforçaient, samedi après midi, de trouver un terme correct pour décrire l'attitude de l'opposant Jean Ping qui après avoir traité le président gabonais, Ali Bongo Ondimba de « fou » a déclaré, lors de la rentrée annuelle de la Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG), qu'il a été « contacté par des militaires gabonais pour organiser un coup d'Etat au Gabon ».



Jean Ping, chairman of the African Union Commission

Focus Sur