L'Instance vérité et dignité au bord de l'implosion en Tunisie

La tension et la suspicion régnent au siège de l'Instance vérité et dignité à Montplaisir, à la suite de la démission du juge administratif Mohamed Ayadi de son poste de membre du conseil de la direction de l'Instance «pour absence de climat propice à l'action positive», d'une part, et de l'acceptation, d'autre part, de la démission de Laroussi Amri, directeur de la recherche et des étude.

L'Instance vérité et dignité au bord de l'implosion

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde