L'Instance vérité et dignité au bord de l'implosion en Tunisie

La tension et la suspicion régnent au siège de l'Instance vérité et dignité à Montplaisir, à la suite de la démission du juge administratif Mohamed Ayadi de son poste de membre du conseil de la direction de l'Instance «pour absence de climat propice à l'action positive», d'une part, et de l'acceptation, d'autre part, de la démission de Laroussi Amri, directeur de la recherche et des étude.

L'Instance vérité et dignité au bord de l'implosion

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.