La CPI enfonce le destructeur de mausolées à Tombouctou

La CPI a confirmé, ce jeudi, «la charge de crime de guerre» contre Ahmad Al Faqi Al Mahdi, un djihadiste malien, à l'origine de la destruction de monuments historique à Tombouctou, au Mali. La Cour qui a débuté l'audience de confirmation des charges le 1er mars, l'a «renvoyé en jugement devant une chambre de 1re instance», indique une note officielle. Ce qui signifie qu'il sera jugé.

Ahmed al-Faqi al-Mahdi alias Abou Tourab, ancien membre du groupe Ansar Dine et chef de guerre enturbanné.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X