Le gouvernement burkinabè hausse le ton face aux pratiques des Koglweogo

Le gouvernement burkinabè hausse le ton face aux pratiques des milices d'autodéfense, appelées Koglweogo. Dans un message adressé aux membres de ces groupes, Simon Compaoré, le ministre de la Sécurité intérieure, interdit aux membres de ces groupes de porter des armes à feu sans autorisation, de détenir des individus appréhendés dans les prisons privées et de parcourir les villes avec leurs armes.

  • Burkina Faso:   Koglweogo - Enfin, le holà !

    Sidwaya, 12 Juin 2016

    «L'Etat sera ferme» face aux Koglweogo et empêchera désormais ces groupes d'autodéfense, de prélever des amendes, d'avoir des prisons… Plus »

Les groupes d’autodéfense appelés Koglwéogo .

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X