Le QG de Jean Ping pris d'assaut, deux personnes tués au Gabon

Quelques heures après l'annonce de la réélection d'Ali Bongo à la tête du Gabon, le quartier général de son principal opposant Jean Ping a été pris d'assaut par les forces de sécurité, dans la nuit du mercredi 31 août au jeudi 1er septembre. Cette attaque aurait fait deux morts et plusieurs blessés selon Jean Ping qui n'est pas sur les lieux.

Des protestations à Libreville ont enregistré plusieurs heurts à la suite de la proclamation des résultats.

Focus Sur