La validation de la réélection d'Ali Bongo suscite beaucoup de réactions

Après l'annonce de la réélection du président Ali Bongo à la tête du Gabon par la Cour constitutionnelle, l'Union africaine, dont le président tchadien Idriss Déby assure la présidence en exercice, a fait savoir qu'elle avait «pris acte» du verdict. Du côté des capitales influentes, la France, les Etats-Unis et le Maroc se sont aussi exprimés. Des réactions formulées en termes choisis.

Photo: UA

Le président en exercice de l'UA, Idriss Déby, a pris acte de la décision de la Cour constitutionnelle.

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.