Jean Ping donne une échéance à Ali Bongo jusqu'au 15 Octobre 2016

Libreville, le 27 Septembre 2016. Monsieur Jean Ping a reçu les ambassadeurs au Gabon à son domicile, notamment ceux de l'Union Européenne, les États Unis, la France, ainsi que l'UNOCA, pour affirmer qu'il ne reconnaissait pas la victoire d'Ali Bongo Ondimba, proclamée par la Cour Constitutionnelle pour l'élection présidentielle 2016, et que "Son mandat actuel arrive à son terme le 15 octobre 2016".

Jean Ping ne compte pas baisser les bras dans le contentieux électoral qui l'oppose à Ali Bongo dont la réélection a été validée par le Conseil Constitutionnel du Gabon

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Suivez AllAfrica

  • Devenez un fan sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Newsstand
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica

A La Une: Afrique Centrale

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.