Jean Ping donne une échéance à Ali Bongo jusqu'au 15 Octobre 2016

Libreville, le 27 Septembre 2016. Monsieur Jean Ping a reçu les ambassadeurs au Gabon à son domicile, notamment ceux de l'Union Européenne, les États Unis, la France, ainsi que l'UNOCA, pour affirmer qu'il ne reconnaissait pas la victoire d'Ali Bongo Ondimba, proclamée par la Cour Constitutionnelle pour l'élection présidentielle 2016, et que "Son mandat actuel arrive à son terme le 15 octobre 2016".

Jean Ping ne compte pas baisser les bras dans le contentieux électoral qui l'oppose à Ali Bongo dont la réélection a été validée par le Conseil Constitutionnel du Gabon

Focus Sur