Le Ghana en deuil après la mort de la reine du royaume Ashanti

Une partie du Ghana est en deuil depuis jeudi 25 novembre après le décès, lundi, de la reine du royaume Ashanti, une figure traditionnelle influente de l'est du pays. Celle qui était aussi la mère du roi des Ashantis avait surtout autorité sur 10 000 «reines mères» disséminées à travers le pays, lesquelles ont la lourde charge de nommer les chefs communautaires.

Photo: RFI

Les chefs des Ashantis attendent les cérémonies funéraires de la reine Nana Afia Kobi Serwaa Ampem II, à Kumasi, au Ghana, le 24 novembre 2016.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.