Hausse des condamnations pour blasphème en Algérie

En Algérie, Anouar Rahmani, étudiant en droit, est au cœur d'une enquête pour blasphème, pour un roman publié sur internet. Des associations demandent la fin des poursuites. Si c'est la première fois qu'un auteur de fiction est mis en cause, la justice algérienne a ouvert plusieurs procès pour blasphème ces derniers mois.

Photo: RFI

En Algérie, l'Islam est religion d'Etat. La Constitution algérienne consacre la liberté d'expression et la liberté de culte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.