Une feuille de route pour la justice centrafricaine

Les violences en République centrafricaine ont disparu de l'écran radar de la communauté internationale, mais cela ne veut pas dire que les tueries aient diminué. Actuellement, plus d'une douzaine de groupes armés écument le pays, commettant divers abus. La violence est en hausse dans les provinces de l'est et l'impunité continue de régner.

Un camp de personnes déplacées à Grimali, en République centrafricaine, où de nombreuses personnes se sont réfugiées après avoir fui les violences sévissant dans la région de Bakala, province d’Ouaka. Photo prise le 24 janvier 2017.

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.