Des opposants interdits de sortie du territoire au Gabon

Au Gabon, le climat est de plus en plus tendu entre le pouvoir et l'opposition incarnée par Jean Ping. Dans un message public qui a été très mal apprécié par les autorités, Jean Ping - qui conteste toujours la réélection d'Ali Bongo - avait appelé à l'insurrection populaire jusqu'à la chute de l'actuel président. En réaction, le pouvoir semble se radicaliser aussi en annonçant une série de mesures conservatoires.

Deux poids lourds de cette campagne, Guy Nzouba Ndama et Casimir Oyé Mba se rallient à Jean Ping. L'ancien président de l'Assemblée nationale et l'ex-Premier ministre se sont mis d’accord pour retirer leurs candidatures et demander à voter pour Jean Ping.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.