Reprise du procés du putsch manqué au Burkina Faso

Le procès des 84 accusés, dont les Généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, soupçonnés d'être les auteurs du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso, s'ouvre le 21 mars 2018, après un report prononcé le 27 février dernier. A quelques heures de la reprise de ce procès, les avocats de la défense ont animé une conférence de presse pour, ont -ils dit, dénoncer trois anomalies. Pour eux, ce procès aboutira à une condamnation certaine des accusés, si rien n'est fait pour garantir un procès équitable.

Photo: fasozine

Procès putsch manqué : les avocats de la défense dénoncent «l’immixtion » de l’exécutif

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.