Des obstacles administratifs qui empêchent aux enfants d'aller à l'école

Le processus national d' « enrôlement » à l'état civil en Mauritanie, empêche certains enfants de s'inscrire à l'école publique et de passer des examens nationaux obligatoires, a déclaré Human Rights Watch aujourd'hui. Le gouvernement devrait modifier ses politiques pour veiller à ce qu'aucun enfant en âge d'être scolarisé ne soit privé du droit à l'éducation parce qu'il n'a pas les documents d'identité exigés.



Trois des enfants de Mariama : Khadijetou, Asya et Aicha, qui ont pu entrer à l’école primaire, bien qu’elles n’aient pas été enrôlées à l’état civil, grâce à l’assistance de l’Association des Femmes Chefs de Famille, une ONG mauritanienne, Nouakchott, Mauritanie, 23 octobre 2017.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde