10 et 20 ans de prison pour esclavagisme, une première en Mauritanie

Mercredi 28 mars, la cour criminelle de Nouadhibou, à quelque 500 km au nord de la capitale, a condamné dans deux affaires distinctes deux personnes, une femme et un homme, respectivement à 10 ans et à 20 ans de prison ferme pour esclavagisme. Une première au niveau des peines infligées pour de telles pratiques, selon les organisations des droits de l'homme.

 



Maillet de Justice

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde