Au nord du Kenya, les femmes sont la proie facile des shebabs somaliens

Aujourd'hui 226 000 somaliens vivent dans le camp du même nom, qui fut jusque récemment le plus grand camp de réfugiés au monde. La sécurité dans la région est très volatile car les terroristes somaliens shebabs constituent une menace constante.



Le camp de Dadaab, une ville-camp de réfugiés où tout le monde n'est pas en sécurité à cause du voisinnage des shebabs.