Repression de la manifestation de l'opposition au Mali

La marche organisée le 2 juin dernier à Bamako par la Coalition pour l'alternance et le changement, s'est soldée par de violents heurts à différents endroits de la capitale malienne. La police a abondamment tiré du gaz lacrymogène en direction des marcheurs qui avaient, rappelons-le, bravé l'interdiction de manifester par le gouverneur de Bamako en vertu de l'état d'urgence instauré dans le pays depuis novembre 2015.

Photo: Le Pays

Manifs de l'opposition

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.