La société civile du Mali attend des sanctions suite aux fosses communes

Deux charniers ont été découverts à Nantaka et Kobaka avec 25 corps, des hommes peuls. Ce n'est pas la première fois que les forces armées et de sécurité du Mali (FAMAS) sont soupçonnées de commettre des exactions à l'encontre de la communauté peule. Aujourd'hui, les militants des droits de l'homme demandent des sanctions.



Un véhicule de l’armée malienne dans les rues de Gao (archives).