Les familles des disparus de la dictature gambienne alertent les autorités

Depuis plusieurs semaines, des panneaux qui interpellent directement le gouvernement gambien sont apparus dans les rues de Banjul. Ils ont été installés par le Centre des victimes, pour rappeler que certaines familles attendent toujours de savoir ce que sont devenus leurs proches disparus sous le régime de Yahya Jammeh.

Opposition activist Solo Sandeng, qui a été tué durant le règne de l'ancien Président Yahya Jammeh.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.