Procès du putsch manqué au Burkina - Le soldat Ouattara donne sa version

Au Burkina Faso, c'est la reprise du procès du coup d'Etat manqué de septembre 2015, après deux semaines de suspension. Le soldat de première classe, Sidiki Ouattara, de l'ex-régiment de sécurité présidentielle était face au tribunal. Accusé de complicité d'attentat à la sureté, de meurtres et de coups et blessures volontaires, le soldat a rejeté les faits et a déclaré ne pas avoir été au courant d'un quelconque coup d'Etat.

Photo: fasozine

putsch manqué du 16 septembre au Burkina Faso

Focus Sur