Grossesses précoces - La face cachée de la guerre contre Boko Haram

Dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord, les forces de défense et de sécurité affrontent depuis 2014 le mouvement djihadiste Boko Haram, apparu au Nigeria. Au moins 1 900 civils et 200 militaires ont été tués par Boko Haram, et l'Extrême-Nord compte aujourd'hui 240 000 déplacés internes. Mais ce sinistre état des lieux ne dit rien des problèmes sociaux liés au conflit, en particulier des grossesses adolescentes, des mariages d'enfants et de la situation des enfants victimes de Boko Haram.

(Photo d'archives) - Une vidéo tirée du site Web du groupe terroriste Boko Haram du Nigéria allègue des dizaines d'écolières enlevées, couvertes de jihab et priant en arabe. Il s’agit de la première vue publique des filles depuis que plus de 300 personnes ont été enlevées dans une école du nord-est du Nigéria dans la nuit du 14 avril 2014.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.