Camrail condamné pour l'accident de train d'Eseka au Cameroun

La justice camerounaise reconnait l'entreprise Camrail, une filiale du groupe Bolloré, coupable d'homicide involontaire dans l'affaire de la catastrophe ferroviaire d'Eseka. L'affaire remonte au 21 octobre 2016, quand le déraillement d'un train avait fait 79 morts et plusieurs centaines de blessés. Mais ce jeudi, l'entreprise Camrail conteste la décision et évoque une « absence d'expertise qualifiée ».

 



Photo: Rfi

Accident de train à Eseka au Cameroun

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde