Camrail condamné pour l'accident de train d'Eseka au Cameroun

La justice camerounaise reconnait l'entreprise Camrail, une filiale du groupe Bolloré, coupable d'homicide involontaire dans l'affaire de la catastrophe ferroviaire d'Eseka. L'affaire remonte au 21 octobre 2016, quand le déraillement d'un train avait fait 79 morts et plusieurs centaines de blessés. Mais ce jeudi, l'entreprise Camrail conteste la décision et évoque une « absence d'expertise qualifiée ».

 

Photo: Rfi

Accident de train à Eseka au Cameroun

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.