Présidentielle - Dernière ligne droite sous haute tension au Cameroun

Le chef de l'Etat sortant, Paul Biya est attendu en zone anglophone. Une visite sous très haute tension après les heurts de ce lundi 1er octobre. Cette date correspondait avec la première année de la proclamation de l'indépendance de la république d'Ambazonie. Une proclamation symbolique jamais reconnue par les autorités camerounaises mais que les sécessionnistes ont voulu célébrer. La journée a été marquée par des échanges sporadiques de coups de feu.

 



Activiste anglophone Mancho Bibixy.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde