L'Union africaine appelle au «respect de l'ordre constitutionnel» au Gabon

Au Gabon, l'Union africaine appelle au « respect de l'ordre constitutionnel ». Dans un communiqué assez court, le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a également annoncé qu'une mission « d'information et d'écoute se rendrait rapidement » à Libreville. Une déclaration qui intervient alors que la modification d'un article de la Constitution gabonaise pour pallier l'absence du chef de l'Etat Ali Bongo Ondimba, hospitalisé depuis le 24 octobre, fait polémique.

 

Moussa Faki Mahamat du Tchad, président de la Commission de l’Union africaine (UA)

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.