Au moins 890 personnes auraient été tuées dans des violences en RDC

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a annoncé mercredi que, selon des sources crédibles, au moins 890 personnes auraient été tuées entre le 16 et le 18 décembre dans quatre villages du territoire de Yumbi (province de Mai-Ndombe), dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC), dans ce qui semble avoir été des affrontements entre les communautés Banunu et Batende.

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet.