Un chef antibalaka Patrice-Edouard Ngaïssona transféré à la CPI à La Haye

Le Centrafricain Patrice-Edouard Ngaïssona, chef d'une faction anti-balaka, milice à majorité chrétienne, a été transféré mercredi à la Cour pénale internationale (CPI ) à La Haye, aux Pays-Bas, par les autorités françaises en application d'un mandat d'arrêt de la CPI délivré pour des crimes contre l'humanité et crimes de guerre présumés qui auraient été commis en République centrafricaine (RCA).

Photo: Le Pays

Patrice-Edouard Ngaïssona