En Libye, les habitants de Tawergha ne peuvent pas rentrer chez eux

Sept ans après avoir dû fuir Tawergha, les habitants de cette ville sont toujours privés de la possibilité d'y retourner, en raison de la destruction massive et de l'insécurité. HRW appelle les autorités à venir d'urgence en aide à ces 48 000 personnes, conformément à l'accord national de réconciliation.

Décombres de maisons détruites dans la ville de Tawergha, dans le nord-ouest de la Libye.

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde