En Libye, les habitants de Tawergha ne peuvent pas rentrer chez eux

Sept ans après avoir dû fuir Tawergha, les habitants de cette ville sont toujours privés de la possibilité d'y retourner, en raison de la destruction massive et de l'insécurité. HRW appelle les autorités à venir d'urgence en aide à ces 48 000 personnes, conformément à l'accord national de réconciliation.

Décombres de maisons détruites dans la ville de Tawergha, dans le nord-ouest de la Libye.

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.