La tension monte entre les deux candidats à la présidentielle au Nigeria

Le pays, en pleine crise électorale après le report in extremis du scrutin, a vu le ton encore monté d'un cran, le 18 février, l'opposition accusant le président Muhammadu Buhari de rappeler « les heures sombres des dictatures militaires ».

Photo d'illustration

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde