Onze candidats d'opposition se constituent en collectif aux Comores

Ils demandent la transparence et la sécurisation des élections présidentielles du 24 mars prochain. Ils ont à cet effet organisé une conférence de presse hier pour évoquer le climat répressif mis en place par le régime : arrestations arbitraires et candidatures invalidées injustement et leur crainte de partialité des institutions en charge des élections. Le président Azali Assoumani est candidat à sa propre succession.

Anjouan, Comores

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.