En Algérie, l'armée retire son soutien au président Bouteflika

Les choses semblent s'accélérer en Algérie. Après des semaines de contestation populaire contre un nouveau mandat du président Bouteflika, c'est maintenant le chef d'état-major de l'armée qui réclame le départ du chef de l'Etat.

Photo: APS

Le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP),

Focus Sur

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde