L'OMS dresse un « lourd bilan » des affrontements en Libye

Depuis le début de l'offensive sur Tripoli du maréchal Khalifa Haftar, l'autoproclamé chef de l'armée nationale libyenne, le bureau de l'agence onsienne basé dans le pays a recensé cent-vingt et un morts et quelque cinq cents soixante et un blessés. Les chiffres ont été rendus publics dans un rapport, le 14 avril.

 

Une scène d'affrontements à Benghazi, Libye.

Focus Sur