Une chercheuse de Human Rights Watch interdite d'entrée au Cameroun

Le gouvernement camerounais a refusé de laisser une chercheuse de Human Rights Watch entrer dans le pays le 12 avril 2019. Cette mesure du gouvernement tente d'entraver l'émission de rapports sur les abus des forces de sécurité, mais Human Rights Watch continuera à documenter et faire connaître les violations des droits humains au Cameroun.

Photo: Wikipedia

Rondpoint BEAC-avenue 20 mai Yaoundé (Cameroun)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.