Le nombre de violations des droits de l'homme en RDC en très légère baisse

Le nombre de violations des droits de l'homme restent encore très élevées six mois après l'élection de Félix Tshisekedi en RDC, mais il y a un léger mieux : 8% de moins qu'en 2018 à la même période. Mais cela reste toujours plus que le nombre de violations enregistrées par exemple entre janvier et juin 2017. C'est donc vraiment un bilan en demi-teinte.

 

Photo: Monusco

Archives - Des forces de sécurité en attente à Kinshasa pendants les manifestations en République démocratique du Congo (RDC)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.