Confusion autour du sort de migrants abandonnés dans le désert

L'ONU a exprimé son inquiétude mercredi 7 août quant au sort de 36 migrants ivoiriens qui auraient été déposés dans le désert à côté de la frontière tuniso-libyenne dans la nuit du 3 au 4 août. C'est presque la fin d'un long feuilleton qui aura duré cinq jours. Selon les dernières informations de RFI, les 36 migrants ivoiriens abandonnés près de la frontière tuniso-libyenne iraient mieux et seraient pris en charge.

Les migrants africains qui effectuent la traversée dangereuse vers le Yémen atterrissent en pleine guerre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.