Toujours pas de justice pour les victimes du massacre de Gatumba au Burundi

Les victimes d'une attaque à main armée contre un camp de réfugiés au Burundi, ainsi que leurs familles, attendent toujours, 15 ans plus tard, que justice leur soit rendue et que des indemnités leur soient versées. Cette attaque contre le camp de réfugiés de Gatumba avait fait plus de 150 morts et 106 blessés parmi les résidents civils congolais.

Victims of a massacre carried out in a bar in the Burundian town of Gatumba on 18 September 2011. While the scale of this attack was unprecedented in recent years, killings are reported almost daily in Burundi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.