La police veut démanteler le Mouvement islamique du Nigeria

Les tensions restent vives entre Abuja et le Mouvement islamique du Nigeria (MIN). Le parti est toujours considéré comme une organisation terroriste. Les forces de l'ordre continuent de poursuivre les membres du MIN responsables d'actes de violence lors de manifestations.

Abuja, août 2018: manifestation de chiites militants ou sympathisants du MIN en soutien au cheikh Ibrahim el-Zakzaky pour le 1000e jour de sa détention (illustration).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.