L'armée nigériane détient des enfants suspectés de liens avec Boko Haram

L'armée nigériane détient des milliers d'enfants dans des conditions inhumaines et dégradantes en raison de leur appartenance présumée au groupe armé islamiste Boko Haram, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd'hui. Ils sont nombreux à être emprisonnés sans inculpation pendant des mois ou des années, dans des baraquements sordides et très surpeuplés, sans aucun contact avec le monde extérieur.

 

Illustration en couverture d’un nouveau rapport de HRW sur le Nigeria, au sujet de la détention par les autorités militaires d’enfants suspectés de liens avec le groupe armé Boko Haram. Ils étaient obligés de dormir dans des centres de détention surpeuplés, serrés « comme des lames de rasoir dans un paquet », selon l’un des enfants.

Video

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Suivez AllAfrica

  • Devenez un fan sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Newsstand
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica
à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.