Passe d'armes à l'ONU autour d'une proposition africaine sur la Libye

Au Conseil de sécurité de l'ONU, une réunion à huis clos, demandée par la Côte d'Ivoire, l'Afrique du Sud et la Guinée équatoriale n'a débouché sur aucun accord, concernant la Libye. L'idée, portée par l'Union africaine et les pays du Sahel, était de nommer un émissaire conjoint ONU-UA, mais les Européens et les États-Unis ne veulent pas en entendre parler.

Des bâtiments détruits, à Tripoli, la capitale de la Libye.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.