Tristesse après l'attaque d'un convoi de civils au Burkina Faso

Au moins 37 civils ont été tués lors de l'attaque d'un autobus transportant des travailleurs de la mine de Semafo, dans l'est du pays. Le pays est sous le choc. C'est la consternation ce jeudi au Burkina Faso, les condamnations sont unanimes après cette attaque. Une question reste sans réponse : comment un convoi d'une telle ampleur a pu être attaqué par des terroristes avec un bilan aussi lourd ?

Un véhicule militaire sur une route burkinabè. (Image d'illustration)

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.