2 journalistes étrangers expulsés en moins de 2 semaines au Sud Soudan

L'actualité politique est brûlante au Soudan du sud, et déjà deux journalistes étrangers ont été empêchés de la couvrir. Alors qu'un gouvernement d'union nationale est attendu pour le 12 novembre, de même que le retour au pays de Riek Machar, l'opposant historique au président Salva Kiir, le correspondant de France 24 en Afrique de l'Est Bastien Renouil a été arrêté dès son arrivée à l'aéroport de Juba, la capitale sud-soudanaise, dimanche 3 novembre puis expulsé le lendemain matin.

Photo d'archives

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.