Trois chefs rebelles centrafricains arrêtés à N'djamena

Parmi eux, Abdoulaye Miskine. Ces arrestations posent une série de questions sur l'état de l'accord de paix de Khartoum. Ces trois chefs rebelles ont semble-t-il franchi la frontière pour fuir des combats dans le nord de la Centrafrique. Ils ont été arrêtés mardi 19 novembre puis transféré à N'Djamena où ils ont été mis aux arrêts à l'Agence Nationale de Sécurité.

Un groupe rebelle en République centrafricaine (Photo d'archives).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.