Les États-Unis sanctionnent de nouveau des officiels sud-soudanais

Lundi 16 décembre, Washington a pris des mesures de rétorsion contre deux ministres accusés de bloquer le processus de paix et d'aggraver le conflit au Soudan du Sud. Le pays a en effet prolongé pour la seconde fois la transition et le gouvernement d'union nationale est désormais attendu pour février 2020. Devant le manque de progrès, les Américains ont décidé de jouer la carte de la fermeté.

Le secrétaire d'Etat Michael Pompeo, à gauche, observant le Président Donald Trump s'addresser aux journalistes à New York le 25 septembre 2019 pendant la 74e Session de l'Assemblée générale de l'ONU.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.