Législatives en Guinée - Les conséquences du boycott de l'opposition

L'opposition politique guinéenne vient d'annoncer sa décision de ne pas prendre part aux élections législatives prévues pour février prochain. La raison ? « Les autorités peuvent choisir entre le passage en force et la négociation, affirme Kabinet Fofana, sachant qu'il vaut mieux des élections contestées que des élections boycottées. »

 

Cellou Dalein Diallo, à son domicile, le 17 octobre 2015.

Focus Sur

Suivez AllAfrica

  • Suivez AllAfrica sur Facebook
  • Suivez AllAfrica sur Twitter
  • Suivez AllAfrica sur Google Actualités
  • Suivez AllAfrica sur Linkedin
  • Inscrivez-vous gratuitement à notre bulletin d'information
  • Fils RSS d'AllAfrica

A La Une: Gouvernance

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.